Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Journée de la PAIX - 21 septembre
Actions sur le document

Journée de la PAIX - 21 septembre

 

En savoir plus ...

Campagne 2019 – Armes nucléaires

En 2019, nous nous concentrerons à nouveau sur le thème des armes nucléaires.

Pourquoi ?

En 2019, les armes nucléaires joueront à nouveau un rôle central dans la politique internationale. Le président américain Trump a dénoncé d’importants accords nucléaires, notamment avec la Russie et l’Iran l’année dernière. La Corée du Nord continue de développer son programme d’armement nucléaire et les neuf États dotés d’armes nucléaires investissent actuellement dans de nombreux programmes extrêmement couteux pour moderniser leurs arsenaux. Une nouvelle course aux armements nucléaires semble avoir commencé. Des armes nucléaires qui continuent manifestement d’occuper une place centrale dans les politiques de sécurité.

Heureusement, il y a aussi un développement prometteur. En 2017, des négociations multilatérales ont eu lieu à New York et ont abouti le 7 juillet 2017 à la signature d’un Traité des Nations unies interdisant de manière non équivoque les armes nucléaires. Pour la première fois depuis les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki en 1945, un Traité interdisant universellement la production, la possession, l’utilisation, la menace, le transfert, le stockage et le financement d’armes nucléaires a été adopté.

122 pays ont approuvé le texte final et le Traité a été ouvert à la signature le 20 septembre 2017. Il a depuis été signé par 70 pays et ratifié par 23 pays. Dès que 50 pays auront ratifié la Convention des Nations unies, celle-ci entrera en vigueur.

L’interdiction des armes nucléaires initiée par l’ONU ne mènera pas à l’élimination immédiate de toutes les armes nucléaires. Cependant, elle augmente la stigmatisation de ces armes de destruction massive. Cela accroît la pression sur les États dotés d’armes nucléaires pour qu’ils œuvrent effectivement au désarmement et obligent les institutions financières à cesser d’investir dans la production d’armes nucléaires, comme s’est par exemple engagé à le faire KBC, la principale banque belge.

Visuel