Vous êtes ici : Accueil L’abeille noire de Chimay

L’abeille noire de Chimay

..........cliquez sur le titre.

 

 L’abeille noire de Chimay                  

 La réputation de Chimay s’étend bien au-delà de nos frontières grâce à son fromage et à ses bières trappistes; son patrimoine naturel et culturel attire de nombreux touristes. L’abeille noire chimacienne apporte aussi sa contribution à la notoriété de la Ville, en Belgique, en Europe et plus loin encore !

 Qui est l’abeille noire ?

L’abeille mellifère est l’abeille élevée par les apiculteurs; c’est une espèce présente sur la plus grande partie de la Terre au sein de laquelle sont reconnues différentes races géographiques, dont l’abeille noire (Apis mellifera mellifera).

L’abeille noire est l’abeille indigène en Wallonie. Elle était déjà présente chez nous avant l’invention des ruches et vivait alors dans les arbres creux de nos forêts. Comme son nom l’indique, c’est une abeille très foncée, au corps trapu et dont l’abdomen est barré de fines bandes de poils beiges.

photo1.jpg >
abeille noire sur un cadre dans sa ruche

 

 

Et son histoire ?

Au XIXe siècle, l’abeille noire vivait sur l’ensemble du territoire wallon. Cependant, la région n’a pas échappé aux tendances observées au niveau européen : vers 1850, certains apiculteurs se tournent vers des races allochtones jugées plus productives, par exemple l’abeille italienne qui est importée massivement chez nous.

L’accouplement des abeilles se réalise lors d’un vol nuptial en dehors du contrôle des apiculteurs ; de ce fait, les abeilles indigènes se croisent avec les abeilles importées. Ces croisements conduisent à une dégradation du cheptel, les abeilles noires étant remplacées petit à petit par une abeille abâtardie qui devient agressive.

Aujourd’hui, l’élevage des abeilles carnioliennes, caucasiennes et surtout Buckfast  remplace de plus en plus celui de l’abeille noire en Wallonie. Le nombre de colonies d’abeilles noires de race pure a très fortement diminué et on peut craindre le pire pour l’avenir de cette abeille.

 

photo2.jpg 
> abeille noire butinant sur la clématite

Une zone protégée pour l’abeille noire !

Heureusement, à Chimay, les apiculteurs n’ont pas cédé aux tentations des vendeurs d’abeilles étrangères et ils sont restés fidèles à leur abeille. A Chimay, l’abeille noire est encore très pure et bien conservée.

Pour tenter de pérenniser cette situation exceptionnelle au niveau européen, la Ville de Chimay a pris une initiative remarquable en 2004 en déclarant zone de protection pour l’abeille noire l’ensemble du territoire communal de Chimay. Cette protection est organisée par un (mettre un lien)règlement communal qui prévoit que l’abeille noire est la seule abeille dont l’élevage est autorisé à Chimay.

photo3.jpg>
rucher d’abeille noire à Chimay

 Pourquoi conserver l’abeille noire ?

L’abeille mellifère est un pollinisateur important sur le plan économique; par son travail, elle participe de manière importante à la stabilité des écosystèmes, à la production de notre alimentation et donc à notre bien-être sur Terre.

Dans un environnement en perpétuelle évolution, le maintien de la diversité d’une espèce est indispensable à sa survie. A ce titre, toutes les races d’abeilles doivent être préservées, sans exception, y compris l’abeille noire.

Chez nous, l’abeille noire est supérieure aux autres races dans son travail de pollinisation. Sa forme trapue et sa couleur foncée lui permettent de voler à basse température ; elle est également dotée d’une grande puissance de vol, même par temps humide, ce qui lui permet de butiner et polliniser un large territoire autour de sa ruche.

photoshema.jpg
 > l’abeille noire est supérieure aux autres races pour ses qualités de butineuse

Mieux connaître l’abeille noire

Sur internet

Plusieurs sites sont consacrés à l’abeille noire. Vous pouvez commencer votre recherche avec le site www.mellifica.be qui comprend une partie consacrée à Chimay.

Au rucher

Le rucher de l’Aquascope de Virelles héberge des abeilles noires que vous pouvez approcher sans danger grâce à un poste d’observation spécialement conçu pour les visiteurs.

La fête du miel et de la nature organisée en août à l’Aquascope www.aquascope.be est une occasion unique de rencontrer des apiculteurs et de travailler dans les ruches en leur compagnie.

Si vous êtes apiculteur, n’hésitez pas à participer à la journée « porte ouverte » organisée par l’association Mellifica chaque année en juin à la station de fécondation de l’Aquascope.

 

photo4.jpg
> découverte de l’abeille noire à l’Aquascope

 

 

Se procurer des abeilles noires

L’abeille noire est devenue rare et ce n’est pas toujours simple de s’en procurer. L’association Mellifica propose sur son site internet www.mellifica.be une plate-forme des éleveurs; ceux-ci proposent des abeilles noires à la vente et répondent souvent prioritairement aux demandes des chimaciens. Il est conseillé de ne pas attendre la dernière minute pour réserver !

 

Devenir apiculteur

Devenir apiculteur à Chimay implique évidemment d’élever l’abeille noire. L’école d’apiculture installée à l’Aquascope de Virelles organise des cours dont vous pouvez trouver la description sur le site internet  www.apiculteur.be.

 

Associations apicoles chimaciennes

Section apicole de Chimay

La section apicole de Chimay regroupe les apiculteurs chimaciens. Son président est Monsieur José POUCET (chaussée de Mons 80 à 6460 CHIMAY – tél. 060 21 15 39).

 

ASBL Mellifica

L’association Mellifica a pour objectif la promotion, la conservation et l’élevage de l’abeille noire.

Contact :  www.mellifica.be

 

logomeli.jpg

 

 

Actions sur le document
« Novembre 2017 »
Novembre
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930
Météo
Ce site est optimisé pour le navigateur Firefox.

Sécurisé, fiable et rapide, Firefox est gratuit et simple à installer.

Ouverture des magasins
heures.jpg

Vous trouverez ICI les heures d'ouverture des magasins de Chimay.